Marathon Berlin

Marathon Berlin

16/09/2018

Des préparations tronquées, j'en ai eu mais je pense que pour ce marathon, tout était réuni pour un calvaire.

Et calvaire, il y a eu. Dans les jambes et dans les coeurs.

Mais, plus encore aujourd'hui, il était impossible de se plaindre et de ne pas terminer.

De l'émotion au départ, car nous avons la chance, encore, de pouvoir prendre un départ.

De la souffrance, car je n'étais pas préparé, blessé.

Donc, jusqu'au 10éme, sur une allure lente ou finalement, sur mon allure, je n'étais pas trop mal.

Puis, le tendon a été de plus en plus douloureux et au 21éme, il a fallu dire stop.

Isa est partie. A son rythme. Et ne pas s'arrêter. Pour finir en 4h32. Chapeau avec sa préparation, qui n'était pas des meilleures également.

Et puis 2 marathons dans l'année, et l'Euskal. Belle saison.

Pour moi, le calvaire ne faisait que commencer. 21 kms à marcher. A boiter.

Step by step. Km par Km. Mais quand vous regardez votre allure, que vous calculez, vous vous dites que vous n'êtes pas encore arrivés.

3h30 de marche. Total 5h52. Mais fini. Parce qu'il était impossible de ne pas finir.

Elle est pour toi poulet. La bise.