Marathon Bilbao

Marathon Bilbao

Samedi 21 octobre 2017

4h37. Loin, très loin de l'objectif. Pourtant la préparation me semblait correcte.

Pas de problème physique. Accumulation des kms et pourtant très loin des 3h55.

Départ 20h30. Stade San Mames. Très jolie enceinte. Départ sur trois vagues, toutes distances confondues.

Pas mal de monde sur le parcours, des enfants. On tape dans les mains. 

Au neuvième, cela commence à se garer. Tous les coureurs "Pirata" 10kms tournent. 

A la fin du premier tour, passage à droite de l'arche d'arrivée et là on se sent seul. Plus grand monde sur le parcours.

Isa m' a pourtant amené au semi en 1h55. J'étais bien malgré un affreux mal au ventre. 

Arrêt au 22 pour satisfaire un besoin naturel et après, plus rien.

Début de crampes, mal au talon....et il reste 20kms.

Marche, course, beaucoup de marche et finalement tu rentres.

Pas d'euphorie au passage de la ligne. Pourtant finisher. Finisher d'un huitième marathon. Mais à quel prix.

Il va falloir quelques jours pour récupérer, analyser la course et cet échec.

Valentin m'avait posé un jour la question: Tonton, pourquoi tu fais tout ça. Tes marathons, tes traversées en VTT. 

Je n'avais pas su quoi répondre.

Maxime me posera peut être la question.

Le temps qui passe, la joie d'y arriver, même si nous avons tendance, ensuite à banaliser le résultat (le fait de terminer)

J'espère que Maxime ne nous prendra pas pour des barges et qu'il sera fier de son papi et mamie.

La saison 2017 touche à sa fin. Behobie et il sera temps de se pencher sur la préparation pour 2018.

Portugal MTB, Pedals de Foc Non Stop. Ensuite on verra.

Avec les encouragements de Maxime, d'Isa, des deux stars qui nous accompagnent à chaque course, chaque entraînement.

Fb img 1510002269195