MTB Challenge - Cerdanya - Manche n°3

Dernière manche, un mois après le Portugal.

Cela va mieux. J’ai eu une semaine compliquée après le lundi de Pentecôte.

L’Euskal, la crève par-dessus, j’ai eu un peu de mal.

Mais tous les voyants sont au vert. Le boulot (enfin futur), la reprise de la CAP, les vacances qui approchent. Todo bene.

Puigcerda – 3 juin. On va encore se cailler toute la journée.

Départ 9h. 800 coureurs environ. Il fait 12°C…

Premiers kms à 40kms. N’importe quoi. Et Je me fais doubler…

Première ascension. Piste large. Au-dessus d’une mer de nuage.

Une bosse de 6kms, 450m de dénivelés. Impec. On bascule sur un chemin de crêtes, singles.

Stop. Nous sommes en file indienne. Il y a un pont un peu plus bas et il faut passer à pied.

Un Espagnol (il n’y a que des Espagnols) double et s’accroche violemment (verbalement) avec une Espagnole.

Elle a raison. Il n’a qu’attendre ce tocard ou rouler plus vite dans les montées..

Enfin, comme en trail ou CAP, des coureurs qui prennent la largeur de la route ou qui se mettent sur la première ligne alors qu’ils vont marcher au bout de 500m…

Premier ravitaillo (maigre) et on repart sur des singles le long d’un torrent. Nombreux passages à guets, des relances…sympas mais on se laisse griser. On relance…

20180603 204811

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

De multiples traversées de torrents, à pied, et puis un premier pont, à pied mais qui devait passer sur le vélo.

Second pont. Cela passe sur le vélo. Premier coureur. OK. Le second pile, juste à l’entrée du pont et bascule dans le torrent. Il se relève vite.

Plus de peur que de mal, mais ll est trempé. Nous avons attendu quelques minutes mais après nous n’avons pas pu nous contenir.

On ne pouvait plus s’arrêter de rire et à force, le mec s’est vexé…

On repart. Gros coup de cul sur la route pour la  traversée d’un petit village (bifurcation entre le rally 40 et le marathon)

Seconde ascension du jour. 900m de dénivelés à prendre. Single avec des pierriers puis grande piste.

Je rattrape le plongeur qui veut me laisser passer. Je lui explique (en anglais) que je préfère rester derrière lui, et attendre le prochain pont…

Pas de réponse. Pas trop d’humour.

Meranges. Passage sur la route. Relance sur grand braquet, puis virage à droite et montée sur un single.

Un km OK, mais après impossible. Portage. On arrive à 2000m.

Nous sommes en montagne. Supers paysages. Grandes pistes au milieu des pins, des petits lacs.

Successions de montées et descentes (toboggans) pour arriver sur la descente.

Mtbcerdanya618 292

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Descente de trail. Au milieu d’une cascade. Les pieds trempés. Mais le parcours est vraiment sympa.

On arrive sur le dernier single en descente. A flanc de montagne. Ils avaient montrés la vidéo sur le net. Le chemin est étroit mais il n’est pas piégeux.

On peut rouler. Rester concentrer. Virage à gauche. Le chemin devient plus large. On peut envoyer. Je ne suis pas un grand descendeur mais ça passe et je rattrape du monde.

76 kms. 6h18 de course. 5h47 de déplacement. Pas mal avec les portages et descentes à pied.

178 / 327 aujourd’hui.

Le premier en 3h51 et la première fille me met 1h06…

168 points au général. Position 36 / 616. 4éme sur les Masters 50.

Super challenge. Le format. Les parcours. L'organisation.

Mais il faut rentrer sur Toulouse. Vite. J'ai l'artiste qui m'attend.

Ombres maxime papi

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prochain objectif, à la fin du mois. Pedals De Foc Non Stop. Ultra Marathon. Cette année, il faut passer. Encore 4 semaines de prépa, de peaufinage….