Rioja Bike Race 2019

Rioja Bike Race 

Course UCI - 4 étapes - Logrono - 9 Mai - 12 Mai

Etape 1

17kms - 250m +

Première course de l'année. Premier objectif. Préparation qui nous amenera fin juillet en Colombie.

Il était temps d'avoir un premier objectif. Un peu marre de faire des bornes, de cumuler les sorties en prévision de quelque chose.

Mais, c'est fait. On y est.

Je devais retrouver mon futur partenaire pour la Colombie. Mais des problèmes familaux l'ont empéché de venir à Logrono.

Départ 8h30 ce matin. 2h45 de route. Dossard, hébergement.

15h sur le vélo. Passage sur la ligne d'arrivée et 6kms pour se rendre au départ.

Temps couvert. Si nous attendons trop, il va flotter...

Départ à 16h45! 20mn de retard.

Les filles qui sont juste derrière nous, ne mettent que 500m pour nous rattraper et nous flinguer.

Sur une telle course, tu te demandes ce qu'il faut faire. 

Rouler, ou en garder pour les jours suivants. Tu as l'expérience...mais le naturel revient vite et à la première bosse, tu embrayes. OK, à ton rythme, mais suffisamment pour en laisser derrière toi.

Les premiers kilomètres sont sur une piste large. Poussière, poussière. Première montée avec pas mal de gros cailloux.

Puis à mi pacours. Après une petite montée à 15%, c'est parti pour des singles. Sympa. Joueurs, tobbogans sur une crête. Puis descente. Style première descente au Roc d'Azur.

Les spectateurs sont présents. Ils attendent la chute. Ca passe sur la première partie. Puis cela se corse. Bouchons. On descend à pied et en plus on voit une voiture de secours, sirène hurlante, 

venir vers nous. On finit la descente à pied puis c'est reparti. Un qui n'aura même pas fini la première étape.

Encore des singles, des tobbogans. Puis grande piste et la, grande partie de manivelles jusqu'à l'arrivée.

Bien sympa. 23km/h de moyenne. Demain il faudra être plus calme.

Etape 2 - 10 mai

78Kms - 1623m

Plus calme. Première heure: 26,5kms !

A la sortie de Logrono, j'étais à 35 et je me faisais doubler.

On récupère très vite le parcours d'hier. Derrière le golf. Petite subida, puis piste large ou route.

On avale les kms. Même parcours demain jusqu'au 20éme....

Il commence à pleuvoir et j'insulte JM. Sur, il y est pour quelque chose.

J'aime bien rouler avec lui à La Glacière. On a le temps de se marrer.

JM sera ma tête de turc pendant les deux premières heures. La pluie, la première montée à Viguera. Béton....avant le premier ravitaillement. 

Montée brève, mais à 20%...

Puis on arrive dans une carrière. Peligroso. La piste est blanche. J'ai oublié mes lunettes. J'insulte encore JM.

C'est parti pour la montée mais après le premier point de contrôle, à pied. Poussage ou portage pendant 2kms. 

Chemin de chèvres. 890...

Puis premiers singles. Pierres, pierres....

On avance. 50éme. Ravitaillement. Il y a des pottioks. Maxime, je t'amène en voir au Pays Basque et c'est déjà dans un coin perdu, mais là, je ne serai pas capable d'y revenir.

Subida. Pas de trace. Bianditz et le Col d'Oli. Pentu mais avec des pierres. Tout cela pour aller chercher l'autre versant et des singles.

Et toujours des singles. Sur 3 à 4 kms. Singles descendants. Parfois engagés. Dans les bois. Je suis seul. Vraiment sympa ce passage.

La fin est un plus corsée. A pied.

Puis on reprendra la fin du parcours de la veille sans ralentir et faire baisser la moyenne.

4h43 à 16,8kms de moyenne.

Jolis paysages. Super parcours avec des singles.

Demain Queen Stage.

Etape 3 - 11 mai

83Kms - 2220m

Queen Stage

Froid. Temps couvert. Légère bruine. La journée va être longue.

Même début de parcours. Un peu moins rapide. 25.8Kms la première heure.

Ca frotte dans le peloton...N'importe quoi..

On revient sur Viguera. Le parcours est modifié au 20éme. Mais on revient tout de même sur le coup de cul dans le village.

10%, 15%, 19% et le GPS décroche. Il y a plus de monde qu'hier. C'est samedi.

On arrive sur la place pour la ravittaillement. Il n'est pas là. On traverse la place, virage à gauche et cela continue à monter. Et idem que le début..

Nous sommes à la sortie du village. Le ravitaillement est au bout de la ligne droite. Légère montée avant le début du col.

Leger ravitaillement. Il ne faut pas perdre de temps. Je sors enfin le kway.

Virage à gauche. Portion de bitume et le chemin sur la droite. Il y a du monde. Rien qui vaille. Chemin avec des pierres et la pente se durçit.

Pas très long. 500m. Cela doit passer. Prendre de l'espace au cas où. Je passe. Nous sommes dans la montagne. Dommage qu'il ne fasse pas beau.

Grande piste pour rejoindre l'autre versant. Puis descente. Assez courte car ils nous font prendre un sentier. Tobbogans. Poussage. Ravin à droite. Sympa mais je ne suis pas très à l'aise.

On arrive enfin en bas après 4 ou 5 kms de singles.

Et c'est reparti pour le second col. Plus long. Grande piste. Montée régulière à part le passage à l'entrée du village.

Je suis avec Morales. Morales, Morales, disparu au champ d'honneur....J'aurai la chanson de Benureau toute la fin de journée...

Je reprends pas mal de coureurs mais dès que la descente commencera, si elle est technique, certains me redoubleront.

Et début de descente. Technique. Sympa mais trop technique pour moi. Ca tape...

Fin du parcours classique. Les derniers kilomètres sont avalés. 4h50 de course. 17 de moyenne. 1900m uniquement de dénivelé. Un peu déçu.

Encore une étape.

Etape 4 - 12 mai

48Kms - 980m

La der. Il fait un super temps. Ciel bleu. Cela va être sympa. Toujours plus agréable de rouler sous le soleil même si on va bouffer de la poussière.

On tourne à gauche. Cela part toujours aussi vite. Virage à droite. On sort du village. Petite route. Retrécissement. Chute.

Comme au Tour de France. 3 coureurs imbriqués. Un est sur le bas côté. En PLS. Il ne bouge pas. Il ne finira pas.

Passage dans les vignes. Rioja. Et puis premier coup de cul. Il y a un paquet de coureurs devant.

Pas très long mais le gps décroche encore. En haut cela ressemble aux Bardenas. La partie avant Yugo. Large. Pour nous amener au pied de la grosse difficulté. Au pied du Corcovado...

Et la encore il ya des supporters. Première partie chemin, puis route enfin la fin du col sur une piste.

Peite partie de single avant la fin, retour sur la piste et c'est parti pour une descente sur un single. Sympa. Propre. Pas très engagé.

Il y aura deux passages dont la dernière partie qui reprend la fin de la première journée.

Après ce passage à pied, on peut remettre les gaz.

Je finirai devant les filles aujourd'hui. Aguilar, Barberin. Enfin derrière.

Encore une belle journée avec une belle partie de manivelles. 48kms. 2h50. 17 de moyenne encore.

Au final. 13h de course. 16.9 de moyenne. Belle médaille.

Objectif n°1 validé.

 

15578301644731220350273