BIKE TRANSALP 2015

19 juillet – 25 juillet

Bike transalp logo 1


Deux mois après le Désert Marocain, changement de décors. Alpes, Dolomites.


7 jours. 680kms pour près de 20 000M+


Départ le vendredi 18 juillet de Téthieu. 1500kms. Escale en Suisse à St Gall.
Arrivée à Ruhpolding le samedi en début d’après midi.
Vérification de l’inscription, package, bike park, pasta party, briefing. La routine quoi.


Dimanche 19 Juillet
Etape 1 – Ruhpolding / Saalfelden - 102 kms – 2260M+
Départ dans le sas 4. 1 500 coureurs. Les vagues sont de 30’’ en 30’’. Les organisateurs sont à l’entrée de chaque sas pour vérifier les dossards.
Le temps est magnifique. C’est parti. Dimanche. Le village est de sortie. On se croirait en Espagne au niveau des encouragements.
L’organisation est vraiment impressionnante. Tous les croisements sont bouclés. Pas besoin de balisage ou de traces GPS. Des personnes pour nous indiquer le chemin.
Après 3kms, on laisse sur la gauche, le stade de biathlon et saut à skis.
4kms. Premier stop. 200m de portage pour rejoindre un chemin gravillonné. Première ascension de la journée. Pas se mettre dans le rouge. L’ascension est régulière.
Kms 26.  Vertical ride. Tous les jours, nous aurons droit à notre chrono en montée (maillot meilleur grimpeur) Les distances sont assez courtes. Entre 1kms et 3kms.
Nous sommes déjà en Autriche. Deuxième ascension. 17kms. Les 12 derniers se sont sur des pentes à +de 11%. Quand je pense que les coureurs du Tour montent sur des billards des pentes entre 9 et 10%......
Arrivée au sommet, orchestre…..C’est vraiment la fête sur le première journée.
Les paysages sont superbes. Pas vraiment la haute montagne. Beaucoup de verdure. Des vaches…..
Longue descente sur un chemin assez large puis 40kms de faux plat montant. Entre chemin et route.
On récupère deux groupes et on n’amuse pas vraiment la galerie. Dernière montée à 2kms de l’arrivée. Descente dans les bois et arrivée auprès d’un superbe lac.
Etape bouclée en 5h58.

001 01p6363

Lundi 20 Juillet
Etape 2 – Saalfelden / Mittersill - 64kms – 2 405M+
Aujourd’hui on ne s’embête pas de fioritures.
7kms de plat.15kms de montée. On redescend. 12 kms de montée. Descente et c’est l’arrivée.
Idem pour les montées. Les autrichiens et les allemands n’aiment pas trop les lacets. Cela monte dur. Arrivée à la station de ski de Asitzbahn. Partie trial dans les bois, racines, devers. On passe plus de temps à pousser que sur le vélo. Puis descente enduro. Idem que le vertical ride. Partie chronométrée. Virages relevés, tremplins, passerelles. Même si je ne suis pas un grand descendeur, c’est marrant.
Traversée d’un superbe village. L’Autriche est vraiment touristique.
Fin de descente, et premier accident. L’Allemand qui nous avait accompagné hier dans les derniers KMS est sur une civière. Minerve. L’hélico est prêt à le prendre en charge (nous apprendrons le lendemain que tout va bien mais sa course est terminée)
Je ralentis encore un peu sur la fin de descente. Surtout que j’ai un problème au frein arrière. Problème de purge. Il faut anticiper les freinages.
La deuxième ascension est encore très raide avec des passages à + de 14%
Descente rapide.
Etape bouclée en 6h00.


Mardi 21 Juillet
Etape 3 – Etape Reine. Mittersill / Sillian - 118 kms – 3577M+
Départ 8h – Barrière horaire à 19h. Il va falloir jouer serrer.
Pas de questions sur les premiers kms. Nous démarrons de 900M pour arriver au bout de 25kms à 2500M+. Si nous calculons comme cela la moyenne du % n’est pas très élevée mais la vérité du terrain…..
Nous arrivons dans la haute montagne. Premier ravitaillement au Km 19. Les derniers kms ont été éprouvants. La pente se fait de plus en raide. Rien à voir avec les Pyrénées. Du km 19 au km 25, je pense que j’aurai posé mon cul sur la selle moins de 10mn.

 

Image00007

 

Une première descente dans les verts pâturages, sur un sentier que même les vaches ont abandonné. Arrivée dans un cirque (Gavarnie) et à partir de là, portage ou poussage. De la pierre, des marches, un vrai chemin de montagnard. Je me vois avec mon groupe des Mesclats sur cette randonnée et les réflexions qui vont avec. Tu as encore perdu ta trace GPS, même les chamois ont déserté l’endroit…..Et maintenant il faut arriver en haut, avec le vélo, en traversant des parties enneigées….25kms en 4h30…..Il en reste 93kms….
Début de descente dans la neige. Encore à pied et on récupère enfin un grand chemin. Toujours ces problèmes de freins. Fin de descente et arrivée sur la route. La fille de la Katusha est allongée par terre. Hélico 2. Vraiment beaucoup de casse dans cette étape.
La fin de l’étape est une succession de toboggans. Des changements de rythme. Dur.
On laisse notre fan club à 25kms de l’arrivée. Ils sont déjà installés à l’hôtel.
Encore deux ascensions. Courtes 2 à 3kms mais toujours des gros pourcentages. Le GPS ne les affiche plus. Il décroche en général au dessus de 20%.....
Dernière descente. Arrivée en 9h56. Large pour la barrière mais trop juste pour le massage ce soir.
La journée a été éprouvante.
Le staff est encore là pour nous accueillir. Vraiment réconfortant.


Mercredi 22 Juillet
Etape 4 – Sillian / Alleghe – 89kms - 2538M+
On arrive enfin dans en Italie. D’ailleurs après 5kms, on passe la frontière. Les Carabinieris sont présents à tous les grands croisements sur la route. Les autres croisements sont assurés par des volontaires. Mais la sécurité est à son maximum.
Les Dolomites. Etape annoncée comme la plus spectaculaire et vraiment pas déçu.
Cortina d’Ampezzo, les Trois Cimes…..Paysages grandioses.
Première partie d’étape assez difficile. Surtout au niveau de la mise en route. L’étape d’hier a du laissée des traces. Ravitaillement au km36. Le staff est présent. Il a du sentir que sa présence était indispensable pour regonfler le moral des troupes. Il reste quelques kms de faux plat montant pour arriver au Passo Cimabanche et descendre sur Cortina. Majestueux. Le temps est magnifique et la vue est superbe. Descente sur Cortina et c’est parti pour la grosse ascension de la journée. Le staff était encore présent à Cortina. Et cela va mieux. La montée après le vertical ride est vraiment dure.  3 à 4kms. Route étroite et arrivée au refuge Cinque Torri. P7220016

Dernière partie d’ascension en poussant. Heureusement que le paysage est là pour nous faire oublier cette galère. Arrivée au refuge Averau. J’ai trouvé les ballades pour 2016, 2017 et puis au moins les refuges à cet endroit ne nous sont pas encore interdits….
Première partie de descente à flanc de montagne. Un sentier. Pas le droit à l’erreur.

11053357 505476659609499 6457839269842471298 n

 

 

Puis chemin dans les pâturages. Le contraste est saisissant entre les deux vallées. Pierre, aride d’un côté et verdure de l’autre.
Nous arrivons Alleghe. Bordure une nouvelle fois d’un lac. Nous sommes vraiment gâtés pour les paysages.
7h46.

Il faut que je trouve une solution pour ce frein. Merci mes mécanos en France. Pas de noms !!!!!!
Personne sur les stands à l’arrivée ne peut réparer des freins Formula….Heureusement nous tombons sur le mécano d’une boutique de location qui nous amène avec nous. Une heure de purge du frein et toujours pas d’amélioration. Le piston est défectueux. Il appelle un de ses collègues pour trouver une solution.
Nous descendons en voiture aux cycles Agostina. Changement de frein arrière. Après plus de deux heures, le vélo est réparé. Je vais pouvoir terminer. Enfin si les jambes et la tête suivent….

Jeudi 23 juillet
Etape 5 – Alleghe / San Martino de Castrozza - 73kms – 3137M+
Si nous passons cette étape, je pense que c’est presque gagné…..Encore + de 3000M aujourd’hui.
Heureusement les freins sont réparés.
Succession de montées et descentes.  On monte encore à + 2200M
Départ dans le sas 3 aujourd’hui. On progresse. Je pense que les sas sont réduits vu le nombre d’abandons. Mais je ne comprends toujours pas. Nous doublerons encore des personnes qui finiront largement derrière nous et qui partirons devant nous demain.
Gros portage encore avant d’arriver au premier ravitaillement. 20KMs en plus de 3h. On repart sur la route et premier gros orage  de la semaine. Je passerai le Passo de San Pelligrino sous la pluie.
Descente encore sur la route. 67, 68 km/h…Même les voitures n’osent pas nous doubler. C’est vraiment grisant. La route est maintenant sèche. On peut lâchers les freins.
Passo di Lusia, Valle del Diavolo, Malga Bocche. Dernière ascension. Encore entourés de montagnes. Par où allons- nous passer ? Large piste. 13 kms de montée mais avec des pentes plus légères.
La partie Enduro, aujourd’hui aura été supprimée.
Arrivée à San Martino en 7h26.
La ville est magnifique. Au bike Wash, un collègue dira que c’est le plus beau bike wash du monde. Il n’avait pas tort.
Ce soir, entorse au régime. Coppa sur la place. La vue est magnifique. Encore deux jours…..

 


Vendredi 24 juillet
Etape 6 – San Martino de Castrozza / Levico del Terme - 88kms – 2530M+
Trois ascensions au menu et pas de portage….
Première montée dans les bois sur 10kms et descente rapide pour la deuxième ascension. 20kms. Passo Cinque Crocci. La montée est longue et irrégulière. Il fait une nouvelle fois très chaud. Et les parties ombragées sont rares. Nous sommes encore à 2000m au sommet. Longue descente jusqu’au second ravitaillement. Piste et route.
Les paysages ont changé. Nous ne sommes plus dans la haute montagne. Dernière ascension sur la route. 15kms plus qu’une journée. Je la fais. On se tire une belle bourre avec un des frères Lambert. Je finis par lacher prise à 2kms  du sommet. Il reste finalement encore une journée. Finalement je le rattraperai dans la descente. Arrivée à Levico Terme en bordure une nouvelle fois d’un superbe lac. 7h06 de vélo ce jour.
On part visiter la ville. Nouvelle entorse au régime. Coppa en guise d’apéro. Puis spécialités de la maison. Plat de charcuterie. Quand nous avons vu arriver le premier plat, nous avons de suite décommandé les pates….La digestion va être rude. La dernière journée aussi.

 

8


Samedi 25 Juillet
Etape 7 – Last stage. Levico del Terme / Riva del Garda - 75kms – 2555M+
Pas de cadeau pour la dernière étape. J’ai répertorié quatre ascensions aujourd’hui mais une avec un départ à 200M, arrivée à 1700M sur 13kms. Cela va piquer.
Et je ne m’étais pas trompé. Après la première ascension au milieu des vignes, la première partie de descente à pied, la partie de transition sur la route, virage à droite et aïe. Route bétonnée. On se croirait aux Minas mais en plus dur…..200M et à pied. Pas d’ombre. Il fait une chaleur étouffante. C’est parti pour 3kms de portage. Ravitaillement. La montée est maintenant plus douce. On peut pédaler. Dernier vertical Ride. Il reste 12kms. KM 36. Poussage une nouvelle fois. La pente est tellement raide, que je monte les pieds en travers pour éviter de glisser. Clairière, portion de plat puis descente, virage à gauche et nous voyons le Passo. Il reste moins de 2kms. Sur le vélo. Pas à pied. Dernière ascension. De la pierre, des grandes dalles, cela ne rend pas. Mais ça passe. Le sommet. Dernier Passo. Bocca Vaiona. Début de descente à pied. Puis sentier. Piègeux. Cailloux, feuillage. Pas de risque. Tranquillo.
Finir. Dernière montée, dernier enduro, dernière descente. 15kms de plat. Au milieu des vignes. Vent de face. Au loin on devine l’arrivée. Une vallée. Deux falaises de chaque côté.
La route, la circulation bloquée pour nous. Riva del Garda. Arrivée au Lac.
7h27.


Finisher. 51h42 de vélo cette semaine.
1500 partants. Moins de 700 coureurs classés.
La médaille. Le maillot. Un de plus qui ne ressortira pas du placard.
J’en avais révé. Je vais sur le promontoire et je me jette dans le lac. Tradition oblige.

P7250283
Finisher. En rien comparable avec la Titan.
Mais beaucoup plus dure que la Transpyr.
Faite. Dans les délais.
Encore une superbe semaine et superbe aventure.
Cette partie de l’Italie est vraiment belle. Nous y reviendrons mais j’oublierai volontairement mon vélo…..
Merci à mon staff (incomplet cette année) mais diablement efficace.
Merci à ma femme qui m’a accompagnée, soutenue, encouragée. Sans son assistance, je n’aurai pas terminé. Je lui renouvelle le contrat pour ma prochaine expédition. Merci encore.
Merci à Marco. Deux épreuves de ce style à deux mois d’intervalle.
Merci à tous pour les messages d’encouragement.
Maxime peut être fier de son papi…

P7250243

P7250252

https://plus.google.com/photos/116088416676354999239/albums/6177743479221093425?authkey=CJajz8jM25eE4AE

Ajouter un commentaire